Wanshang Dhole, x-files, saison 6, épisode 16, « Alpha »

Saison 6

Dans un cargo chinois « le Tien Kou », deux marins se font dévorer par un animal en cage. Deadviller, un cryptozoologiste, propriétaire de l’animal se rend sur place et veut déclarer le vol de sa créature.

Attention spoilers

Début de l’enquête

Les premières analyses révèlent qu’il s’agit de morsures de chien. Un peu plus tard le docteur Deadviller avoue qu’il s’agit d’une espèce rare le Wanshang Dhole. Espèce, qui selon Mulder, provient d’Asie et aurait disparue il y a 150 ans.

Deuxième meurtre

Jake Conroy se retrouve mort la main arrachée. L’homme et son chien ont été attaqués dans une maison dont toutes les portes étaient closes. Mulder commence à soupçonner le Wanshang Dhole de brouiller les pistes, un chien avec une intelligence humaine.

Troisième meurtre

Un agent de la garde nationale, Frank Filder, retrouve la main arrachée dans des débris. Il poursuit son chemin jusque dans une usine désaffectée. Mais le Wanshang Dhole le trouve et le tue. Karine Berckwist se rend sur place et pense que l’animal tue par plaisir.

Karine Berckwist

Elle a trouvé sans peine une trace de pas du canidé sur les lieux du crime : l’animal est élancé grand, de morphologie primitive, et pré-évolutive sous certains aspects. Elle aperçoit sur l’empreinte un cinquième coussinet hors les canidés n’ont que quatre orteils. Dans la mythologie chinoise, le Dhole est diabolique, ouvre et ferme des portes, vole des femmes puis disparait dans les airs. Elle pense que le mythe est une partie de la réalité.

Clinique vétérinaire de James Riley

Deadviller vient acheter du tranquillisant, de l’ethorphine. Plus tard, alors que le vétérinaire ferme les portes dans la salle où se trouve les autres chiens en cage, le Wanshang Dhole pénètre les lieux. Mais le vétérinaire parvient à s’enfuir et à l’enfermer. Une fois la police sur place, ils pensent tirer sur l’animal en question mais il s’agit de « Duke », le saint -Bernard d’une cliente. Le vétérinaire soigne la blessure du chien.

Scully trouve le vétérinaire quelques minutes après, sans vie au sol. Duke était en fait le Wanshang Dhole transformé.

Tentative de meurtre sur le lieutenant Jeffrey Khan

Mulder contact le lieutenant par radio pour qu’il passe à la clinique faire des analyses. Mais le Wanshang Dhole est dans la voiture et agresse Jeffrey Khan. Heureusement ce dernier survit et se fait hospitaliser avec de graves morsures.

A l’Hôpital

Mulder suspecte maintenant Deadvilller d’être le Wanshang Dhole. Ce dernier se trouve à l’hôpital au chevet du lieutenant. Et Mulder trouve cela révélateur : Cet animal ne peut être capturé ; Deadviller a traqué le Dhole mais c’est le Dhole qui l’a capturé. Quand vient la nuit, Deadviller se transforme en un prédateur rusé. Une force le pousse à tuer. Il a tenté de lutter en s’injectant de l’ethorphine mais cela n’a aucun effet et cette force a pris le dessus.

Mulder confirme son accusation car il a trouvé de l’ethorphine dans le sang de l’animal blessé de la clinique de James Riley. Karine Berckwist protégeait Deadviller.

Retour chez Karine Berckwist

Alors que Mulder pense que le Dhole va retourner voir le lieutenant pour achever son travail il se rend de nouveau à l’hôpital rejoindre Scully. Pendant ce temps Karine Berckwist charge une arme dans l’attente du Dhole et il est là. Mulder essaie de la contacter mais il est trop tard. De dos à une fenêtre, Karine se fait emporter par l’animal au rez de chaussée. Mulder et Scully trouve le corps de Karine sans vie et celui de Deadviller empalé sur la pointe d’une grille.

Dans la réalité

Le dhole, cuon d’Asie ou encore « chien sauvage d’Asie » (Cuon alpinus) est une espèce de mammifère de la famille des canidés et du genre Cuon, dont il est le seul représentant actuel. Il vit en Asie.
Le dhole s’apparente au loup ou au lycaon. Sa robe est d’une couleur brun-roux. Il vit principalement en Asie centrale et orientale mais s’adapte facilement à de nouveaux environnements. Le mâle est beaucoup plus grand que la femelle. Il mesure de 75 cm à 1 m de long, de 42 à 55 cm au garrot et pèse entre 10 et 25 kg. Sa queue mesure environ 40 cm de long et son extrémité est noire. Il possède 40 dents, à la différence de la plupart des autres canidés qui en ont 42.

Les dholes vivent en groupes pouvant atteindre 40 individus. Autrefois de plus de 100 individus, les troupes aussi nombreuses ont disparu lorsque les grands herbivores ont commencé à se raréfier. Actuellement, on le trouve en Inde, en Asie du Sud-Est, en Chine, en Corée, en Russie et au Japon. Il était également présent en Europe jusqu’au début du Paléolithique supérieur, où il a succédé à une autre espèce éteinte, Cuon priscus sans nécessairement descendre de celle-ci.


Comme chez les loups, seul le mâle et la femelle alpha se reproduisent, ce qui explique peut-être les menaces de disparition qui pèsent sur cette espèce. Ils élèvent leurs petits dans un terrier, comme les lycaons. Il ne reste aujourd’hui que quelques milliers de dholes sur la planète.

Conclusion : Le Wanshang Dhole n’existe pas, il a été inventé pour les besoins du scénario. De plus, je n’ai trouvé aucune trace du Dhole dans la mythologie chinoise. Il faut donc passer par la symbolique du loup (voir article) pour comprendre que ce dernier a longtemps inspiré la crainte en Europe et qu’il a été massacré pour cette raison.

 

 

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*