saga Malédiction (thème Ante-christ) (de 1976 à 1981)

Cinéma

La Malédiction (The Omen) est un film d’horreur américano-britannique réalisé par Richard Donner, sorti en 1976.

Robert Thorn est ambassadeur des États-Unis à Londres. Plusieurs décès tragiques et étranges ont lieu dans son entourage. Keith Jennings, un photographe et le père Brennan finissent par convaincre Thorn que Damien, son fils de cinq ans, un orphelin aux origines obscures qu’il a adopté le jour de sa naissance à l’insu de sa femme celle-ci venant de faire une fausse couche, n’est autre que l’Antéchrist.

Avis  : pour un premier film on ressent bien le côté répété et fataliste de la malédiction avec un background musical qui s’y prête bien. Le scénario n’a rien d’extraordinaire par contre, il s’agit d’un enfant né d’un chacal, est adopté de méconnaissance des causes de la naissance, dans des circonstances douteuses. Il ignore notamment de quoi est mort son fils. Il découvre avec douleur la vérité édictée par un prêtre qui l’avait abordé. Cet enfant est né d’un chacal, n’est pas son fils et n’est pas humain, il est source de tous ses malheurs.

Damien : La Malédiction 2 (Damien: Omen II) est un film américain réalisé par Don Taylor, sorti en 1978. Il fait suite à La Malédiction (1976) de Richard Donner.

Après le décès de ses parents, Damien Thorn est élevé par son oncle Richard. Il intègre une école militaire avec son cousin Marc, mais de nouvelles morts étranges éveillent les soupçons de son oncle. Richard Thorn découvrira les circonstances de la mort de son frère et la véritable identité de son neveu, Damien, qui n’est autre que l’Antéchrist. En même temps, Damien le découvrira, et apprendra à contrôler le pouvoir du mal afin d’accomplir sa destinée.

Avis : Film transitoire, cette fois personne n’utilisera les poignards qui lui sont destinés, ceux ci sont conservés au musée de la famille Thorn. Le jeune Thorn découvre avec horreur et surprise sa véritable identité, ce qui signera sa rupture avec Marc, son autre cousin qu’il considérait comme un frère. Film moins bien que le premier opus car moins fataliste, mais la musique qui rappelle cela commence à taper sur le système. Mais le film se regarde et révèle un acteur talentueux tout de même, mais le reste du scénario comme dans le premier opus n’a rien d’extraordinaire.

La Malédiction finale (The Final Conflict) est un film américano-britannique réalisé par Graham Baker, sorti en 1981. Il s’agit du troisième volet de la saga de thrillers religieux La Malédiction.

Damien Thorn est maintenant âgé de 32 ans. Il est à la tête d’une grande multinationale. Il est aussi le leader d’une secte satanique qui le vénère en tant qu’Antéchrist mais le règne de Damien Thorn semble toucher à sa fin…

Avis : Film clôturant l’histoire, retour des poignards, retour de cette musique qui tape sur le système, avec un scénario qui vole pas haut. Un homme tout puissant, Damien Thorn, possède la multinationale la plus importante au monde; Il se connait déjà et cherche un enfant mystérieux, le Nazaréen, qui marquerait le retour de Jésus Christ sur terre. Une reporter approche Thorn et découvre son aspect diabolique.

Damien Thorn

Damien Thorn est un personnage de fiction créé par David Seltzer dans le film La Malédiction réalisé par Richard Donner et sorti en 1976.

Dans le premier film, Damien ne semble pas conscient de ses pouvoirs. Il provoque sans s’en rendre compte la mort des gens de son entourage, en particulier s’ils cherchent à en savoir plus sur lui ou s’ils mènent une enquête sur ses origines (une meute de chiens enragés s’en prend à son père et à son photographe lorsqu’ils visitent un cimetière où la mère biologique de Damien est enterrée). De plus, si une photo d’une personne qui va mourir est prise, une marque apparaît sur cette photo et indique comment cette personne sera tuée (un train vertical au-dessus du cou pour une pendaison, un train horizontal sur la nuque pour une décapitation, etc). Il possède en outre la capacité de faire fuir ou de rendre agressif les animaux proches de lui (dans le premier film, il fait fuir un troupeau de girafes puis une tribu de singes avant que ceux-ci ne reviennent vers lui, agressifs. Il déclenche des catastrophes naturelles et des accidents en jouant (il provoque de forts vents puis une tempête sur un prêtre alors qu’il s’amuse à faire rouler des boules de billard sur une table). Il est constamment suivi, surveillé et protégé par Mrs Baylock, une domestique étrange et froide (qui s’avérera être une créature de Satan conçue pour protéger l’enfant et qui tuera la mère de ce dernier plus tard) et par un chien, qui devient agressif lorsqu’une personne ayant de mauvaises intentions s’approche de lui. Cependant, il suffit qu’il s’approche d’un lieu saint (une église par exemple) pour devenir hystérique, agressif et fébrile (ce que ses parents penseront être une simple frayeur d’enfant). Il est également immunisé aux maladies humaines : il n’est pas tombé une seule fois malade depuis sa naissance.

Dans le second film, une partie des morts des personnages voulant découvrir la vérité et arrêter Damien meurent peu de temps après avoir rencontré et vu de près un corbeau noir. Lors d’un incident dans l’usine de son oncle, nous pouvons voir que Damien est immunisé aux gaz toxique : contrairement aux enfants qui l’accompagnaient à la visite de l’usine qui étaient légèrement atteints, Damien n’a en aucun cas été affecté. Il peut aussi faire souffrir (et même tuer) une autre personne physiquement et mentalement si cette dernière le regarde dans les yeux (il se sert de ce pouvoir sur son rival à l’école militaire et sur son cousin Mark). Il peut aussi contrôler son environnement directement pour tuer quelqu’un (il se sert de ce pouvoir pour tuer sa tante).

Dans le troisième film, il se sert d’un chien pour provoquer le suicide de l’ambassadeur des États-Unis à Londres (ce dernier, après avoir regardé le chien dans les yeux, rentre dans son bureau où il mettra en place un système complexe pour se suicider). Il est également révélé dans cet épisode que c’est l’amour de Satan envers Damien qui a protégé ce dernier toute sa vie, notamment en tuant tous ceux qui chercheraient à découvrir la vérité à son sujet ou à l’arrêter. Comme dans le premier film, il a le pouvoir de contrôler les animaux (il s’en sert pour faire chuter un homme de son cheval et pour que des chiens dévorent vivant un autre adversaire de Damien).

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*