« RING » saga de Gore Verbinski (2002)

Cinéma

Ring (リング, Ringu) est un film d’horreur japonais réalisé par Hideo Nakata sous le scénario de Hiroshi Takahashi d’après le roman du même titre de Kōji Suzuki, sorti dans les salles en 1998.
Un soir, seules à la maison, Tomoko et Masami, deux jeunes lycéennes, s’amusent dans la chambre à se faire peur avec une rumeur, celle d’une vidéo-cassette : une fois visionnée, une sonnerie téléphonique annoncerait votre propre mort — avec raison — au bout de sept jours. Tomoko l’a vue, mais ne croit pas à cette rumeur. Lorsqu’une sonnerie déchire le silence, toutes deux s’immobilisent de peur. Masami court vers la cuisine, décroche le téléphone et pouffe de rire : c’est la mère de Tomoko. Les deux lycéennes éclatent de rire, soulagées. Masami va aux toilettes et Tomoko se dirige vers le frigo, mais elle entend quelque chose provenant de la télévision qui, pourtant, n’a jamais été allumée et qu’elle éteint avant de retourner à la cuisine. Se servant un jus de fruit, elle entend à nouveau quelque chose derrière elle. Elle tourne la tête et hurle d’effroi.

Après avoir interviewé quelques lycéens à propos d’une mystérieuse vidéo-cassette, une journaliste, Reiko Asakawa, demande un conseil à l’un de ses collègues pour trouver le nom de leur lycée — tout en étant pressée de rentrer à la maison pour retrouver son fils, Yoichi. Tous deux rejoignent la sœur de Reiko pour lui présenter leur condoléances car elle vient de perdre sa nièce, Tomoko.

Quand son collègue a trouvé le nom du lycée, la journaliste découvre que c’est celui de sa nièce, Tomoko, et que trois de ses amis sont morts en même temps, leurs visages tordus de frayeur ; et également que Masami, la fille qui était avec Tomoko quand elle est morte, se trouve dans un hôpital psychiatrique.

De retour chez les parents de Tomoko, elle fouille la chambre et renverse les photos de sa nièce accompagnée de ses trois amis dans une maison de location d’Izu, et en particulier une photo sur laquelle leurs visages sont incroyablement brouillés.

Reiko se rend alors à Izu, là où les adolescents ont séjourné la semaine d’avant, et trouve dans la salle de réception une cassette non étiquetée. Elle visionne jusqu’au bout la bande qui représente une série d’images très inquiétantes, et soudain le téléphone sonne : elle mourra au bout de sept jours.

Paniquée, Reiko appelle son ex-mari Ryuji Takayama.
À partir de ce moment, une lutte effrénée commence afin de découvrir le secret, et la malédiction, se cachant à l’intérieur de cette cassette afin d’éviter à Reiko de mourir.

Avis : à voir absolument, film culte, nous ne parlerons pas des remakes qui sont de pâles copies de ce dernier. Le deuxième opus est moins bien que le premier. Et Ring O est à voir aussi.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*