« Rec » de Paco Plaza et Jaume Balagueró (2008)

Cinéma

Rec, typographié [•REC] sur l’affiche, est un film d’horreur espagnol réalisé en 2007 par Paco Plaza et Jaume Balagueró sur le scénario de Jaume Balagueró, Paco Plaza et Luis A. Berdejo, mettant en scène Manuela Velasco et Javier Botet.

Ce film a été récompensé quatre fois au Festival international du film de Catalogne-Sitges (2007), trois fois au Fantastic’Arts (2008) et deux fois aux Prix Goya (2008).

Pour l’émission télévisée Pendant que vous dormez, qui fait découvrir des métiers et activités nocturnes, la jeune journaliste Angela Vidal et son caméraman Pablo passent la nuit dans une caserne de pompiers de Barcelone. Les premières heures sont très calmes, puis un appel survient : les habitants d’un immeuble ont entendu une voisine crier. L’équipe de nuit se rend sur les lieux, accompagnée des deux journalistes. Dans le hall de l’immeuble, Angela et les deux pompiers découvrent que deux policiers sont déjà sur place et que les habitants sont terrifiés par des hurlements qu’ils ont entendus. Ils entrent dans l’appartement concerné et trouvent alors une vieille femme nommée Conchita qui attaque brutalement l’un des policiers en le mordant profondément à la gorge. Ils s’enfuient de l’appartement en portant le blessé, à l’exception d’un pompier. Alors qu’ils tentent de sortir du bâtiment pour sauver le policier blessé, ils découvrent que les autorités les ont mystérieusement mis en quarantaine.

Le pompier resté dans l’appartement tombe du troisième étage et s’écrase dans le hall. Le policier restant remonte et abat la vieille dame. Angela interroge les habitants de l’immeuble et Jennifer, une enfant malade, lui dit que son chien Max a été emmené chez le vétérinaire car il était malade. Un représentant du ministère de la Santé arrive vêtu d’une combinaison Hazmat avec une mallette pour examiner le policier blessé qui devient brusquement très violent malgré sa grave blessure, à la suite d’une injection d’un sérum. Le représentant explique que c’est une conséquence d’un virus inconnu dont les autorités ont pris connaissance quand un chien emmené chez un vétérinaire est devenu très agressif. À ce moment, Jennifer agresse sa mère et s’enfuit dans les escaliers. Le policier, accompagné de Manu, le pompier survivant, Angela et Pablo, part à sa poursuite mais est mordu à son tour. Quand ils redescendent, le policier et le pompier gravement blessés ont réussi à se libérer et tous les résidents, sauf la mère de Jennifer qui a été menottée, se réfugient à l’étage. Un par un, tous les résidents sont mordus et deviennent infectés à leur tour par ce virus qui les transforment en brutes sanguinaires.

Angela, Pablo et Manu, les trois rescapés, trouvent une clé qui peut leur permettre de s’échapper de l’immeuble par l’atelier du rez-de-chaussée mais ils ne peuvent y accéder car les infectés leur barrent le passage. Manu est contaminé à son tour, et Angela et Pablo sont obligés de se réfugier dans un appartement au dernier étage. Ils découvrent qu’il était occupé par un prêtre catholique chargé par le Vatican d’isoler un virus chez la porteuse, la jeune Tristana Medeiros, dont les symptômes laissent imaginer une possession démoniaque. Pendant que le prêtre tentait de soigner la jeune Medeiros, le virus a muté et est devenu contagieux. Le prêtre a alors enfermé la jeune Medeiros. Un enfant qui était dans le grenier endommage la caméra de Pablo, qui doit passer en vision nocturne. Tristana Medeiros, ressemblant désormais à une goule, survient et oblige Angela et Pablo à se cacher. Ils finissent par être découverts et Pablo est attaqué par Medeiros à coup de marteau. Angela prend la caméra et s’enfuit mais elle tombe. Alors qu’elle cherche à tâtons la caméra, elle est entraînée en hurlant dans l’obscurité.

Attention spoilers

Mon Avis : ce film à petit budget très bien manié sur le plan scénaristique nous plonge dans l’effroi du zombinisme. Plus tard, dans le second opus, on apprendra qu’en fait, les zombies sont possédés par un esprit démoniaque. C’est à nouveau une revisitation, une nouvelle façon d’appréhender les zombies. En Afrique, on croit que les esprits sont possédés par un mauvais esprit en lui jetant un sort. (Voir article sur les zombies) De plus on apprend également que tout comme les vampires, il y a un « maître » qui est habité par un parasite démoniaque. La jeune Medeiros est le sang originel, c’est grâce à elle qu’ils peuvent créer un anti-virus. Mais celle ci meurt, et Angela Vidal est le nouveau vaisseau qui transporte le parasite. Le troisième opus en parle, cela se passe sur un bateau où des scientifiques testent son sang afin de savoir si Angela Vidal est oui ou non le sang originel.

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*