Les Hauts lieux énergétiques partie 1

Energies, cristaux, magnétisme

 

 » L’univers est un ensemble harmonieux constitué de vibrations et d’énergie. Cette énergie est dense et visible quand elle est cristallisée dans la matière ou invisible et immatérielle quand elle est subtile et éthérique. L’homme vit et évolue en permanence dans ces champs vibratoires d’énergie visible et invisible animé à la fois par l’énergie du Ciel (la force cosmique), et celle de la Terre (la force tellurique).
Un haut-lieu d’énergie ou un haut-lieu vibratoire cosmo-tellurique est un lieu privilégié où l’homme peut capter les très bonnes vibrations émanant à la fois du Cosmos et de la Terre. Les hauts-lieux d’énergie augmentent l’amplitude des corps subtils et de ce fait amplifient l’aura des personnes qui les fréquentent.

Les hauts-lieux d’énergie sont souvent placés sur les anciens lieux privilégiés de la Tradition.

En radiesthésie, les hauts-lieux d’énergie peuvent se mesurer et peuvent être comparés dans le temps et dans l’espace. Ce n’est pas par hasard si les Anciens pratiquaient leurs rituels ou leurs fêtes à des moments bien précis comme au lever et coucher de soleil aux solstices et aux équinoxes. Les hauts lieux d’énergie permettent à « l’homme matière » en élevant sa propre conscience d’atteindre en esprit les plans vibratoires supérieurs d’être transfiguré en « homme lumière » et d’accéder vers un monde et des univers parallèles ou tout est vibration.

Il fût un temps ou les hommes qui levaient les mégalithes et autres monuments gigantesques de la planète communiaient avec la nature, avaient accès aux mondes situés dans d’autres dimensions et univers parallèles et parlaient aux dieux. « 

Adolphe Landspurg Président de l’Association Géobiologie et Tradition ©

Ce qui est intéressant ici, c’est d’une part l’état d’esprit dans lequel, les peuples antiques auraient pu communier avec leurs dieux. Mais aussi la finalité de la construction de tel monument : par exemple, jusqu’à présent on pensait que les plus grandes bâtisses mégalithiques, avaient été construites dans le principal but de montrer la puissance d’un peuple.

Prenons le site de Stonehenge : une datation récente a remis en cause l’identité des bâtisseurs.
Stonehenge aurait été bâti par les Britons, peuple à l’âge de pierre. Deux types de pierres avaient été trouvées sur le site. Les plus mégalithes avaient été tirés du flanc de la montagne à 30 km de là. Cette tendance à considérer comme sacré, les éléments, ici donc la pierre, et à ramener cette « magie » en un lieux pour communier plus en profondeur théologiquement.
Le choix du site ne doit donc pas être un hasard : il a peut être été bâti à un moment particulier de l’année, tout comme l’endroit même.

source

Le même principe peut s’appliquer autrement : selon une théorie récente de Robert Bauval, Khéops, Mykerinos et Kephren auraient été bâties dans un effet « miroir » aux trois constellations d’Orion… (le Nil vu d’ailleurs comme le reflet de la voie lactée). Grâce à cette théorie, ils ont pu remonter le temps en transposant très exactement les pyramides en rapport à la carte du ciel.

Enfin il restera le choix de la forme, triangle, carré ou cercle….. qui ont eux aussi un sens caché à l’œil visible.

 

Lien vers la galerie du palais d’Angkor Vat au Cambodge (forme carrée) fera l’objet d’un second article

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*