Les ectoplasmes

Légendes urbaines

Un ectoplasme est une substance, de nature indéterminée, prenant une forme plus ou moins précise, extériorisée par un médium en état de transe. Bien que relatée par de nombreux témoins dignes de foi, l’existence des ectoplasmes n’a jamais été scientifiquement démontrée.

Le phénomène des ectoplasmes est apparu à la fin du XIXe siècle et s’est éteint dans les années 1930, sans qu’on en sache la raison. Comme le notait Robert Tocquet en 1963 : « Il n’existe présentement, semble-t-il, de par le monde, aucun médium à effets physiques digne d’être retenu ». Cette période coïncide avec l’apogée de la vogue du spiritisme et des « tables tournantes ». De nombreux médiums provoquaient alors ces manifestations, avec des qualités très diverses. Les plus renommés étaient Daniel Dunglas Home, Eusapia Palladino, Jean Guzik, Franek Kluski et Rudi Schneider.

Selon le docteur Gustave Geley, président de l’Institut métapsychique international, la substance primordiale se présente sous deux aspects principaux : substance solide ou liquide et substance gazeuse, cette dernière étant prédominante. Les manifestations étaient fréquemment accompagnées d’une odeur d’ozone. Souvent légèrement phosphorescentes, ces émanations pouvaient parvenir à se condenser et se transformer en mains, visages, etc. Comme l’indique le professeur Richet : « Pour ce qui est de la substance des matérialisations, nous sommes dans une ignorance effroyable, douloureuse ».

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*