« Amityville » de Stuart Rosenberg (1979)

Cinéma

Amityville : La Maison du diable (The Amityville Horror) est un film d’horreur américain réalisé par Stuart Rosenberg, sorti en 1979.

Amityville, banlieue de New York, 13 novembre 1974. Dans une maison bourgeoise, un jeune homme, dans un accès de démence, tue à coups de fusil ses parents, ses frères et ses sœurs. À son procès, il affirme avoir été possédé par une voix lui ordonnant de tuer tous les siens.

Quelque temps plus tard, la maison est mise en vente à un prix défiant toute concurrence. La famille Lutz l’achète, malgré la tragédie qui s’y est déroulée. Ils n’y resteront que vingt-huit jours alors que des phénomènes paranormaux se produisent…

Genèse et développement
Le scénario est adapté du roman The Amityville Horror: A True Story de Jay Anson, paru en 1977, lui-même inspiré de l’affaire d’Amityville : l’histoire de la famille Lutz, qui connut de prétendues expériences paranormales après avoir acheté une maison au 112 Ocean Avenue, à Amityville à Long Island, où un assassinat en masse avait été commis l’année précédente. Le film a donné lieu à plusieurs actions en justice.

Autour du film

Dans un but purement commercial, certaines rumeurs auraient été colportées par la production, faisant part d’événements étranges survenus pendant le tournage. L’une d’elles rapportait que le film n’avait pas pu être tourné dans la maison d’Amityville parce que l’équipe de production aurait été trop effrayée pour y travailler. La réalité est tout autre. La ville d’Amityville n’a donné aucune autorisation à American International Pictures pour tourner sur son sol. Elle ne voulait pas de publicité supplémentaire sur l’affaire des meurtres. Le studio dut trouver une autre maison pour les scènes extérieures. C’est sur Brooks Road, à Toms River, qu’il la trouva. Des façades intégrant les fameuses fenêtres en quart de lune y furent ajoutées ainsi qu’un toit mansardé pour ressembler à la maison d’Amityville.

Aujourd’hui, rien ne subsiste. Les propriétaires de l’époque l’ont vendu après le tournage du 3e film. Le terrain a été subdivisé par les nouveaux acquéreurs en plusieurs parcelles, contenant chacune une nouvelle maison. Celle du film a été déplacée sur l’une d’elles et a retrouvé, en grande partie, son aspect initial.

Héritage

Le film devient un véritable phénomène et connaitra de nombreuses suites jusqu’en 1996. Dès le second film, le préquel Amityville 2 : Le Possédé (sorti en 1982), de nouveaux personnages sont introduits à chaque film. Après de nombreuses suites, Dimension Films et la MGM tentent de relancer la saga avec le remake Amityville, réalisé par Andrew Douglas et sorti en 2005. Ryan Reynolds y reprend le rôle de George Lutz. Le film est un bon succès au box-office avec 108 047 131 $ de recettes mondiales, pour un budget de seulement 19 millions. Par la suite, plusieurs films, vaguement inspirés de l’histoire d’Amityville, sortent directement en vidéo de 2011 à 2015.

En 2017, sortira Amityville: The Awakening réalisé par le Français Franck Khalfoun.

Avis : Excellent film avec sa part de fiction bien évidement, qui reprend bien l’aspect sordide dans la réalité des faits.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*