« Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. »
Paul Valéry, conférence pour « La Crise de l’esprit » 1919

Mécanisme d’Anticythère, 87 av. J.-C.

Face à ce qui est inconnu, noyé dans l’obscurité, nous perdons nos repères. Il est naturel de craindre ce que nous ignorons : dans l’Antiquité, les peuples vénéraient tout ce qui les entouraient.  C’est ainsi qu’ils se créaient des repères, en personnifiant plus ou moins à leur image, chaque élément naturel.
L’Homme contemporain a conquis tout ou presque de son espace naturel ; sa vision du monde a décuplée. Il est à même d’avoir une vue d’ensemble, même sur ce qui le dépasse… C’est par notre capacité à comprendre et à raisonner que nous entamons une partie de cette conquête…
C’est ainsi qu’est le Mystère, avec une infime partie visible à l’œil humain, et tout le reste, englouti dans les brumes… ce qui nous fait peur nous attire, la volonté de comprendre et de savoir…Les mystères de nos origines pourraient se symboliser comme un reflet de nous même. La peur de tout remettre en question, les premières villes, le premier langage, le premier écrit … les premiers peuples. Mais aussi une manière de répondre à la grande question ;

Qui sommes – nous ? Des signes existent, des traces indiquant le chemin d’un lointain passé . Il n’est pas évident avec ces balises, de reconstituer le puzzle de notre mémoire antérieure.

Ces signes sont des similitudes frappantes, entre des peuples de l’Antiquité qui ont bâtis (formes, lieux, finalité), penser (langage, écrits, religion…) et vécus à des dates et des situations géographiques, complètement décalées les unes des autres…

Le site se décompose en plusieurs parties :

– LES ARTICLES – 

FRACTALES ET PARA – SCIENCES

THÉMATIQUE ART

CIVILISATIONS MÈRES

ABSURDE ET PARANOÏA

DES VÉRITÉS QUI DÉRANGENT

 

– LES GALERIES –

AUTOUR DU MONDE

LES SECRETS

Comments are closed.